Récits

Mar 112013
 

Dès le début de Décembre, toute la ville de Virù est en effervescence à l’approche des fêtes patronales  Le majordome est la personnalité désignée par la population pour organiser toutes les festivités. Les croyants contribuent par des dons à la vierge qui permettent de financer les différents évènements  Ce sont les « devotos », qui recevront en retour une invitation au banquet privé organisé par le majordome.

Toutes les formations musicales se mettent en mouvement pour préparer les multiples processions qui vont ponctuer cette période. Les enfants comme les mères de famille s’affairent à confectionner les costumes et chars décorés de toutes les couleurs, et surtout à préparer les plats traditionnels qui seront servis en grand nombre. Les messes se multiplient, pour la vierge et les différents saints qui sont fêtés au cours de cette semaine. Les devotos peuvent demander que leurs familles soient bénies. A différentes heures de la journée, on entend les fanfares qui arpentent les rues en faisant résonner leurs trompettes et leurs percussions.

Les troupes de danseurs se succèdent et colorent les rues de différents costumes et différentes ambiances musicales. Elles viennent de différents villages environnants et ont chacune leur mise en scène et leur symbolique particulière. Les différentes « bandas » défilent: la diablada de Virù, los Incaicos, David y Goliath, los serranitos, las huaquillas, los negritos de Huanuco, las Pallas, las Cusquenas, …..

Le soir venu, le village s’agite encore plus, les enfants se rassemblent sous des tonnelles pour jouer. Les pétards retentissent dans tous les quartiers. La place d’armes est prête pour le feu d’artifice. Des monuments faits de branchages assemblés de façon artisanale servent de support pour les explosifs. Une grande et fragile tour a à son sommet une hélice qui s’animera lorsque l’artificier donnera l’assaut. La « banda » principale est au complet et ses musiciens vêtus de blanc sont prêt à entonner les airs traditionnels.

Quelques liens:

Le miracle de la vierge des douleurs

Article sur les fêtes religieuses à Virù

La vierge des douleurs à Cajamarca

 

Août 082012
 
Mancora et les plages chaudes du nord du Pérou

En Décembre, le climat du Pérou est plutót clément, mais si vous souhaitez vous baigner dans l´océan, il ne faut pas compter le faire sur la côte occidentale longée par le courant froid de Humboldt. Nous avons donc décidé de monter vers le nord à la recherche des plages chaudes de la région de Piura. C´est de cette ville que nous comptons rejoindre, si tout va bien en 3 ou 4 heures de route la station balnéaire très renommée de Mancora. C´est soit [Lire…]

Fév 172012
 
A la conquête du Machu Picchu

Comment parler du Pérou sans parler du Machu Picchu? Passage obligé et lieu commun du tourisme d’Amérique latine, ce site archéologique identifié seulement depuis le début du XXème siècle et classé depuis 1983 au patrimoine mondial de l’UNESCO n’en reste pas moins fascinant et magique. L’itinéraire pour y accéder est déjà une expérience unique pour le visiteur. Le site se trouvant à environ 80 km de la ville de Cusco en direction du Nord-Ouest, c’est donc après notre séjour dans la capitale Inca que nous avons pu [Lire…]

Jan 172012
 
Un Noël à Viru, la Libertad (épisode 1)

J’ai passé cette année les fêtes de Noêl et Nouvel-an au Pérou au sein de ma belle famille qui vit dans la région de Trujillo. Après une brève escale à Lima en provenance de Paris, nous embarquons dans un bus tout confort vers Trujillo. Après une nuit de route sur la panaméricaine vers le nord, nous descendons au terminal de la compagnie de bus Cruz del sur, où en guise d’accueil une jeune femme provocante m’accoste en me demandant le [Lire…]